Dans le jardin des délices,

Les corps sont recyclés

En oiseaux monstrueux.

 

Les hommes et les femmes font l’amour

Entre le paradis et l’enfer.

Les arbres ont des pieds de géant

Les concerts se produisent

Dans une oreille béante

Lacérée tout au tour

 

Au couteau

 

Des lames tranchantes

Surgissent de partout

 

Le monde tourne, tourne

Depuis si longtemps

Et c’est toujours pareil.

 

 

Les flaques parsèment

Le monde imaginaire

Où la folie des hommes prend racine.

 

 

 

"Le jardin des délices", Chantal Bideau Inédit, 1984

Le contenu de ce site est protégé et ne peut être reproduit sans mon accord

Design graphique: Fanny Legrand

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now